B & C

Au revoir à nos stagiaires, bonjour à nos bénévoles !

Camille et Béni font partie de l’équipe Cigogne depuis maintenant presque que 2 mois en tant que stagiaires. Maintenant que le stage est terminé, ils tenaient à nous faire un retour sur leur immersion à La Cigogne.

Question : Présentez-vous en quelques mots.

 

Béni : Je réponds au nom de Yaovi Beni ASSOGBA, Je suis étudiant en Master 1 Ingénierie de projets en Économie Sociale et Solidaire à la Fonderie. Actuellement stagiaire à la Cigogne, Monnaie Locale du sud Alsace.

 

Camille : Bonjour, je m’appelle Camille Boscher, j’ai 21 ans et je suis actuellement étudiant en première année du Master Économie Sociale et Solidaire au campus de la Fonderie. Je suis entré dans l’association de Monnaie Locale Complémentaire La Cigogne dans le cadre de mon stage découverte en première année.

 

 

Q : Qu’est-ce qui vous a amené à rejoindre la Cigogne ?

 

B : J’ai rejoint la Cigogne dans le but de vivre dans un premier temps les pratiques du milieu associatif et ensuite de connaitre le lien entre la monnaie et l’Économie Sociale et Solidaire.

 

C : Ce qui m’a attiré dans La Cigogne, c’est le fait de découvrir ce qu’est la monnaie locale, mais également et surtout parce qu’on m’a parlé de ce que pourrait apporter la monnaie locale à l’environnement notamment par le biais des circuits courts ou des investissements écologiques.

 

 

Q : Qu’est-ce qui vous a le plus étonné pendant votre stage ?

 

B : C’est la simplicité dans les relations professionnelles entre les collaborateurs. Ils étaient toujours disponibles pour recevoir nos suggestions, répondre à toutes nos questions et inquiétudes lors du stage. Nous étions impliqués dans l’organisation du forum comme si nous étions des anciens dans l’équipe.

 

C : Ce qui m’a le plus étonné et agréablement surpris c’est la pluralité d’acteurs qui s’allient pour faire vivre le local notamment par le biais des commerces mais également du nombre d’associations qui soutiennent cette démarche de continuer à faire vivre le local et revaloriser ses atouts.

 


Q : Qu’avez-vous découvert lors de votre stage ?

 

B : J’ai découvert les leviers d’animation, la procédure d’organisation d’un forum et l’importance de la monnaie locale dans le développement d’une communauté

 

C : Durant mon stage j’ai découvert une diversité de personnes avec qui j’ai pris beaucoup de plaisir à discuter mais aussi à travailler. Également, j’ai découvert une nouvelle façon de voir le monde qui m’entoure en prêtant plus d’intérêt et d’attention sur les magasins et lieu qui m’entouraient jusqu’alors.

 


Q : Quel est votre souvenir le plus marquant ?

 

B : Mon souvenir le plus marquant est très récent. J’ai réussi à convaincre une dame à la table d’info au Biomonde de Burnhaupt le mercredi passé (16/02/2022) ; séance tenante, elle a payé son adhésion à la Cigogne. J’en étais très heureux. Cela répondait à une de mes aspirations profondes qui était de favoriser au moins l’adhésion d’une personne avant la fin de mon stage.

 

C : Le souvenir qui m’a le plus marqué et que je vais surement me souvenir pendant un bon moment est le forum car il a pu être mis en place à la suite de plusieurs semaines de travail de toute l’équipe de La Cigogne. Pendant ce forum, j’ai surtout apprécié les ateliers réalisés durant l’après-midi car on a pu voir tous types de personnes discuter entre elles sur des sujets divers pour au final faire avancer le projet qu’est la monnaie locale : La Cigogne.


Q : Quel est votre bilan ?

 

B : J’ai réussi à mieux connaitre le monde associatif et la manière dont les décisions sont prises en son sein. J’ai ensuite découvert l’étroite relation qui existe entre la monnaie et l’Économie Sociale et Solidaire. Cela me donne envie de développer dans mon rapport de stage un thème sur la souveraineté économique que peu créer la monnaie locale sur un territoire.

 

C : Ce que je retiens de ce stage est vraiment positif. J’ai pu découvrir le monde associatif, autrement dit comment cela se passe en termes d’organisation avec les réunions auxquelles j’ai pu assister notamment, les horaires qui sont très changeantes et donc très flexibles. La prise de parole avec la possibilité de dire vraiment ce que l’on pense de telles ou telles choses sans vraiment être bridé. Les différentes activités auxquelles j’ai participé et qui m’ont permis de discuter avec des personnes très différentes et des points de vue très variés. J’ai également pu voir comment cela se passait du point de vue de la communication (très importante), mais également de la relation qu’entretiennent les personnes pour arriver à coopérer durant divers évènements.

 

 

Q : Maintenant que votre stage est terminé, que prévoyez-vous de faire vis-à-vis de La Cigogne ?

 

B : Être bénévole à la Cigogne. Selon moi, la Cigogne est actuellement à une étape de transition vers sa réussite, ce sera un plaisir pour moi d’ajouter ma  pierre à  cet édifice.

 

C : Maintenant que mon stage est terminé, je vais malgré tout essayer de continuer à travailler au sein de La Cigogne en tant que bénévole en plus de mes cours, car je me suis réellement senti impliqué dans l’objectif de l’association. J’aurais bien entendu moins de temps à consacrer à cela mais je ferais mon possible pour me rendre utile si jamais on a besoin de moi.

 

 

8. Qu’avez-vous à dire aux personnes qui ne connaissent pas encore les monnaies locales ?

 

B : J’ai le plaisir de leur présenter les monnaies locales en quelques mots :

″La monnaie locale est une monnaie adossée à l’euro et lui est complémentaire. Un euro a la même valeur qu’une unité de monnaie locale. Elle est utilisée par un réseau d’adhérents locaux constitué de consommateurs et de professionnels de différents secteurs d’activités. Ceux-ci, adhérent à une charte en vue d’une production responsable des biens et services. L’enjeu est de créer la richesse sur le territoire à l’échelle locale tout en stimulant des échanges de proximité ; ce qui favorisera la réduction de notre empreinte écologique et maintiendra l’emploi durable sur le territoire. ″

 

C : J’ai différentes personnes dans mon entourage qui ne connaissent pas les monnaies locales ou simplement son utilité. Je leur expliquerais l’utilité d’une monnaie locale et son importance pour aider le local à rester intact et lui permettre de se développer. Je leur demanderais de plus se renseigner sur la présence d’une monnaie locale à proximité de là où ils vivent et de l’aider à se développer.

 

 

9. Un petit mot à la communauté Cigogne pour terminer ?

 

B : Je terminerai par un sincère merci à la communauté Cigogne pour leur accueil et leur écoute.


C : Pour finir, j’aimerais remercier la communauté Cigogne de m’avoir permis de faire partie de ce projet et de continuer à travailler pour faire de La Cigogne, une monnaie locale connue de tout le monde dans le Haut-Rhin et même nationalement.

1 réflexion sur “Au revoir à nos stagiaires, bonjour à nos bénévoles !”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.