fbpx
Débarrassons-nous du PIB ! plaide Joseph Stiglitz

Débarrassons-nous du PIB ! plaide Joseph Stiglitz

Prix Nobel d’économie pour ses travaux sur les marchés avec asymétrie d’information réalisé avec George Akerlof et Michael Spence en 2001. Joseph Stiglitz estime que la pandémie de coronavirus a révélé au grand jour que l’économie mondiale tournait sans roue de secours et plaide pour une meilleure mesure de la santé économique d’un pays que le PIB, dans un entretien avec l’AFP.

En 2008 il avait présidé la “Commission sur la mesure des performances économiques et du progrès social” à l’initiative de Nicola Sarkozy (alors président ) et qui avait pour but de développer une « réflexion sur les moyens d’échapper à une approche trop quantitative, trop comptable de la mesure de nos performances collectives » et d’élaborer de nouveaux indicateurs de richesse.

Le PIB n’est une bonne mesure“, J. Stiglitz

Les critiques faites au produit intérieur brut (PIB) ont été formulées depuis longtemps et la plupart des économistes et des comptables nationaux se disent parfaitement conscients de ses limites. Au-delà du discours politique m’étant en avant l’économie” verte” selon Stiglitz, les politiques doivent “réfléchir au type d’économie dont nous voulons après cette pandémie“. Il s’agit aujourd’hui de mener l’économie dans une direction qui reflète toutes les préoccupations sociales, societales et environnementales. Pour l’économiste , “le PIB ne prend pas en compte les inégalités, le manque de résilience, le manque de durabilité.

Une interview de Manon Billing pour l'AFP à retrouver sur latribune.Fr 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

error: Content is protected !!